Comprendre l'Ardenne

Pour mieux l’apprécier

Les derniers articles

Le monument Nocolas Pietkin à Sourbrodt

Le monument Nicolas Pietkin à Sourbrodt

Né à Malmédy le 6 décembre 1849, Nicolas Pietkin fait ses humanités aux collèges de Malmédy et de Neuss, avant d’entreprendre des études de philosophie et de théologie à Bonn. Ordonné prêtre à Cologne le 24 août 1875, il ne supporte pas les contraintes linguistiques imposées à l’avènement de Bismarck.

La Croix des fiancés de la Fagne à la Baraque Michel

A 1 kilomètre de la Baraque Michel, la plus célèbre croix des Hautes-Fagnes : la Croix des fiancés rend hommage à Marie Solheid et François Reiff.


Tout connaître

La Porte de Trèves à Bastogne

La Porte de Trèves à Bastogne

Puissante tour carrée de quelques huit mètres de côté pour dix-sept de hauteur, la Porte de Trèves est un des derniers vestiges des fortifications qui entouraient Bastogne au Moyen Âge.

lire plus
La glacière de Hermanmont – Vielsalm

La glacière de Hermanmont – Vielsalm

C’est dans la seconde moitié du 19ème siècle que fut édifiée la glacière de Hermanmont. Un édifice que d’aucuns confondent encore avec une chapelle, restauré à la fin du siècle dernier, et visible depuis la route menant à Recht, à la sortie de Vielsalm.

lire plus
L’ offensive en quelques lignes

L’ offensive en quelques lignes

La bataille des Ardennes, que les Ardennais appellent “l’offensive des Ardennes”, est le dernier coup de dés d’Hitler. En plein hiver, il lance ses blindés sur un terrain considéré comme impraticable. L’objectif : le port d’Anvers. Il sera stoppé par une résistance acharnée des troupes américaines.

lire plus
L’or en Ardenne

L’or en Ardenne

Au cours du XIXème siècle, des milliers de tertres jalonnaient les rives des maints ruisseaux de la haute Amblève, sans que personne ne puisse expliquer clairement leur origine mystérieuse.

lire plus
La légende de Gustine Maka

La légende de Gustine Maka

Un jour, oh il y a bien longtemps de cela, le jeune Gengoux décida de partir à la cueillette des myrtilles au Bonalfat. Entouré de quelques amis, il avait apprêté son panier, son peigne à myrtilles et des victuailles destinées au repas de midi.

lire plus