0032 477 97 12 49 mediardenne@gmail.com

COMPRENDRE L’ARDENNE

Pour mieux l’apprécier

NATURE

A aimer et protéger

PARCOURIR
L’ARDENNE

En route

SAVOURER L’ARDENNE

Hmmmmm…

Ardenne,
une terre de légendes au caractère authentique

L’âme de l’Ardenne – Les articles incontournables

Découvrir

La Calestienne, serpent d’Ardenne

La Calestienne, serpent d’Ardenne

La Famenne schisteuse est séparée de l’Ardenne par une bande relativement étroite (quelques kilomètres) mais continue, s’étendant de Trélon (F) à Louveigné, formée de roches calcaires d’âge dévonien appartenant au flanc sud du synclinal de Dinant : c’est la Calestienne, serpent d’Ardenne.

lire plus

Histoire

Le charbonnier : mi homme – mi démon

Le charbonnier : mi homme – mi démon

Il y a quelques décennies déjà que la forêt ne connaît plus l’odeur des fauldes, et qu’il ne reste plus guère du charbonnier que quelques expressions dont l’origine est en passe de devenir définitivement incompréhensible pour ceux-là même qui les emploient à...

lire plus

Nature

Contes et légendes

La gatte d’or du château de Logne | Ferrières

La gatte d’or du château de Logne | Ferrières

      Sur les rives de l’Ourthe, le château de Logne occupe un piton rocheux surplombant la rivière. L’emplacement est, comme il se doit pour une forteresse, choisi afin d’offrir un site dominant les alentours et difficilement accessible. En ce temps-là, les...

lire plus

Terroir

La truite au cerfeuil

La truite au cerfeuil

Mars est un mois qui compte dans la vie des pêcheurs, mais aussi des gourmets. A votre avis, sur quels mets vont se ruer les gourmets (et les gourmands, mais l’un n’empêche pas l’autre) ? La truite bien-sûr puisque c’est l’ouverture officielle de la pêche.

lire plus

Albums

Le château fort de Logne vu du ciel, et en musique

Les ruines du château de Logne surplombent l’Ourthe à quelques kilomètres au nord de Durbuy, dans l’actuelle commune de Ferrières.

Charles Quint assiégea et fit détruire la place forte en 1521. L’endroit était devenu le repaire de la famille de La Marck, celle du terrrrrible Sanglier des Ardennes qui semait la terreur et la désolation dans toute la région.

Le lieu fut abandonné. C’est seulement en 1898 que des travaux furent entrepris afin d’enrayer le délabrement des murailles et que des fouilles scientifiques commencèrent.
Acquis par la Province de Liège en 1968, le site est désormais géré touristiquement par l’ASBL Association de gestion des Domaines Touristique du Vallon de la Lembrée.