Les arbres et les plantes

La flore dans ses habits de saison

Les derniers articles

La réserve des Qautre-Vents à la pointe de l'automne

La réserve naturelle des Quatre-Vents | Vielsalm

La réserve naturelle des Quatre-vents est pâturée par des moutons Ardennais roux. Elle compte plusieurs espèces d’orchidées et de libellules.

Le sorbier des oiseleurs

Le rouge des baies de sorbier perce le vert des forêts en été. Pourquoi le sorbier est-il un arbre fétiche en Ardenne(s) et pourquoi est-il un piège pour les grives.

futaie d'épicéa

L’épicéa, ce sapin qui n’en est pas un

L’épicéa a fait son lit en Ardenne et ses hautes ramures vert-foncé resteront une caractéristique familière du paysage ardennais.

Le genêt à balais, un colon ardennais

Végétal du printemps, la floraison du rude genêt à balais parsème d’éclats jaunes plus ou moins étendus l’émeraude dominant les paysages d’Ardenne. Allons à sa rencontre.

l’épilobe à feuilles étroites

Commun sur toute l’Ardenne, l’épilobe constitue sans aucun doute l’un de nos végétaux sauvages les plus utiles.


Tous les arbres, toutes les plantes…

Le sorbier des oiseleurs

Le sorbier des oiseleurs

Le rouge des baies de sorbier perce le vert des forêts en été. Pourquoi le sorbier est-il un arbre fétiche en Ardenne(s) et pourquoi est-il un piège pour les grives.

lire plus
La bourrache, belle paysanne

La bourrache, belle paysanne

Avec son nom tellement rural qui donne envie de rouler les « r », la bourrache est à la fois bien jolie paysanne, et une auxiliaire précieuse dont les propriétés médicinales sont toujours appréciées.

lire plus
La digitale pourpre, une redoutable enjôleuse

La digitale pourpre, une redoutable enjôleuse

Il est pratiquement impossible de passer à côté d’une touffe de digitales pourpres sans remarquer la belle prestance de leurs hampes florales dressées en pleine lumière tout au long des chemins d’Ardenne. Mais attention : la belle est redoutable !

lire plus
La chicorée sauvage

La chicorée sauvage

Son nom vient d’Égypte, d’où cette belle orientale semble avoir conquis nos contrées : la longue floraison de la chicorée sauvage est de toute beauté, et sa descendance est nombreuse.

lire plus
Le prunellier, noire épine

Le prunellier, noire épine

On l’appelle aussi épine noire, pour le distinguer de l’aubépine (épine blanche) avec laquelle il partage d’abondantes floraisons et de mêmes habitats. Utiles, ses haies ont failli disparaître ; mais ce sont les fruits du prunellier, surtout, qui lui valent une réputation d’excellence.

lire plus