La bourrache, belle paysanne

27Avr, 16 | La flore

Avec son nom tellement rural qui donne envie de rouler les « r », la bourrache est à la fois bien jolie paysanne, et une auxiliaire précieuse dont les propriétés médicinales sont toujours appréciées.

bourrache 023Est-elle arrivée en Europe sur les pas des Templiers, qui, paraît-il, l’incorporaient d’abondance dans leur pharmacopée ? Toujours est-il que cette jolie paysanne au teint frais n’apparaît qu’au Moyen-Âge sous nos latitudes. Elle s’est bien rattrapée depuis, parsemant talus, ruines et jardins abandonnés d’épaisses touffes duveteuses dont les fleurs égaient le parcours autant qu’elles y proposent un simple très apprécié.

Originaire de Syrie, les uns voient dans le nom de cette annuelle la contraction de « abou » (père) et « rash » (sueur) ; une sudorifique évidence qui fait bien rigoler les autres, tenants de l’étymologie latine « borrago ». Quoi qu’il en soit, ses qualités dépuratives auraient été utilisées bien avant notre ère. Elle aurait également été réputée pour « donner du bonheur et du courage », et pour stimuler la lactation.

Les fleurs sont toujours utilisée dans des infusions qui calment rapidement la pénible toux des bronchites. La bourrache est par ailleurs riche en potassium, en calcium et en acide gamma-linolénique (acide gras oméga-6). Son huile, disponible en pharmacie et chez les herboristes, agit positivement sur les symptômes de l’arthrite rhumatoïde.

bourrache_1Remède à action douce, les composants de la bourrache sont surtout actifs dans la plante très fraîche, que l’on cueillera dès lors en fonction de ses besoins. Les feuilles et sommités fleuries peuvent toutefois être séchées à l’ombre et conservées en sachets, à l’abri de l’humidité et de la poussière.

En cuisine, les jeunes feuilles de la bourrache est consommée en salade, avant d’être présentées, plus matures, en beignets. Les fleurs égayeront vos plats, mais vous pouvez aussi les confire dans du sucre.
Attention : toutes les préparations de bourrache doivent être passées ou même filtrées soigneusement afin d’éviter l’ingestion des poils de la plante qui pourraient irriter l’estomac.

Écrit par : Patrick Germain /2007

Note :
Borrago officinalis L.
Langue-de-boeuf, pain-des-abeilles
Wallon : borace

Source :
•    « Secrets et vertus des plantes médicinales » – Sélection du Reader’s Digest.


 

Dormir, manger, bouger en Ardenne

L’Ardenne couvre en Belgique, la province du Luxembourg, le sud et l’est de la province de Liège et le sud de la province de Namur. En France elle s’inscrit dans le département des Ardennes. Elle se prolonge au Grand-Duché de Luxembourg sur la province du nord, l’Oesling.

Vous trouverez sur les sites ci-dessous toutes les adresses afin de passer un bon séjour touristique en Ardenne.

Le site officiel du tourisme en Luxembourg belge
Le site officiel du tourisme dans les Cantons de l'Est
Le site officiel du tourisme dans les Cantons de l'Est
Le site officiel du tourisme en province de Liège
Le site officiel du tourisme en province de Liège
Le site officiel du tourisme en province de Namur
Le site officiel du tourisme en province de Namur
Le site officiel du tourisme en Ardenne française
Le site officiel du tourisme en Ardennes française
Le site officiel du tourisme en Ardennes luxembourgeoises