Revogne : entre quiétudes et Histoire | Beauraing

5 Mai, 16 | lieux

Revogne, dans l’écrin d’azur et d’émeraude où nous l’avons surpris somnolant, est l’un de ces villages où l’on aurait envie de mettre pied à terre pour ne plus repartir. Quiétudes et découverte d’un hameau où l’Histoire a laissé des traces : domaine mérovingien, Revogne aurait reçu son nom d’un Germain, au temps des invasions.

 

revogne-jardin

Un écrin de verdure, en effet.

Engon de Revogne, cité en 930, est le premier seigneur connu de Revogne. Il possède les villages de Revogne, Honnay, Villers et Jamblinne. Vers 1150, la seigneurie est achetée par Henri de Leez, Prince-Évêque de Liège, qui en fait une prévôté. Agent seigneurial, le Prévôt est un intendant qui administre, juge et perçoit les taxes.

Son château fortifié, érigé au début du Xème siècle, devient un point de défense de la Principauté, et le centre d’une ville forte ceinte de remparts datant du milieu du XIIIème siècle et percés de trois portes : celles de Lomprez, du Levant et du Couchant.

Au sommet de sa puissance, la prévôté de Revogne comprendra entre autres les villages de Vignée, Villers-sur-Lesse, Jamblinne, Lavaux-ste-Anne, Ave, Belvaux, Wavreille et Bure.
Mais au XIVème siècle le domaine est morcelé. Jean de Villers-sur-Lesse, cité en 1316, construit un nouveau château comprenant manoir, donjon et fossés. En 1559, Everard de Mérode est Prévôt de Revogne, seigneur de Lavaux et de Ave.

 

 

 

revogne-egliseAu fil du temps, Revogne devient un domaine rural, et se dépeuple. Lors de la réorganisation territoriale imposée par la Révolution, le village n’est plus qu’une dépendance de Honnay.
De cet orgueilleux passé, il reste bien peu de traces. Toutes classées, ou presque : la chapelle Saint-Étienne, le chemin au bas de la chapelle, la ligne de crête avec les ruines de l’ancien château et la Porte de Lomprez.

Revogne, alangui au soleil, somnole. Bienheureux village qui transmet sa quiétude telle une onde bienfaisante dans un monde qui ressemble de plus en plus à la Nef des Fous.

A cette heure-là, le petit rhinolophe somnole, lui aussi. Notre pays compte dix-huit espèces de chauves-souris. Depuis la moitié du XXème siècle, certaines espèces ont disparu. Et la quasi- totalité s’est fortement raréfiée, même si, depuis les années 1980, on observe une certaine stabilisation des populations. Seule la pipistrelle peut être considérée comme encore très commune.

 

revogne-colombagesLe petit rhinolophe ne subsiste plus qu’en quelques centaines d’exemplaires, dans quatre colonies identifiées. Dont une à Revogne.

Comme on les comprend…

 

Ecrit par :Patrick Germain/2007


 

Galerie


 

Où est Revogne

Revogne

revogne-entete
Revogne

Dormir, manger, bouger en Ardenne

L’Ardenne couvre en Belgique, la province du Luxembourg, le sud et l’est de la province de Liège et le sud de la province de Namur. En France elle s’inscrit dans le département des Ardennes. Elle se prolonge au Grand-Duché de Luxembourg sur la province du nord, l’Oesling.

Vous trouverez sur les sites ci-dessous toutes les adresses afin de passer un bon séjour touristique en Ardenne.

Le site officiel du tourisme en Luxembourg belge
Le site officiel du tourisme dans les Cantons de l'Est
Le site officiel du tourisme dans les Cantons de l'Est
Le site officiel du tourisme en province de Liège
Le site officiel du tourisme en province de Liège
Le site officiel du tourisme en province de Namur
Le site officiel du tourisme en province de Namur
Le site officiel du tourisme en Ardenne française
Le site officiel du tourisme en Ardennes française
Le site officiel du tourisme en Ardennes luxembourgeoises