Le musée du tabac à Corbion-sur-Semois

1Avr, 16 | A visiter, Personnages

Bon, d’accord : le tabac n’est pas ce qui se fait de mieux pour la santé. Ceci dit, à force de faire dans le « politiquement correct » on finira par ne plus savoir sous quel vocable désigner les nains de jardin… Le ridicule, quoi qu’on en dise, tue aussi ; et l’excès nuit en tout. Bref, en route pour la découverte du Musée du Tabac, à Corbion. Une histoire indissociable de celle de la vallée de la Semois.

 

Semois.

musee_semois_tabac_pipeUn bien joli nom pour une bien belle vallée où, pourquoi le cacher, un bout de notre coeur reste attaché. Un nom générique aussi, que tout fumeur de pipe digne de ce nom ne peut entendre sans saliver de convoitise.
À Corbion, parallèlement aux installations de fabrication et d’empaquetage, Vincent Manil – l’un des derniers producteurs artisanaux de tabac local –  à créé un musée qui retrace l’aventure du « Semois ».
Histoire de nous apprendre entre autres choses que si, en Belgique, la culture du tabac remonte au XVIème siècle du côté de Wervik, ce n’est qu’en 1856 qu’un ancien instituteur de la région de Alle, Joseph Pierret, se lance dans l’aventure en Val de Semois : il plante un are de plants  de type  » Kentucky ».
L’affaire va, petit à petit, faire des émules et s’inscrire durablement dans le paysage de la vallée  : en 1910, quelque 400 hectares, pour 9 millions de plants, produisent un tabac original dont la réputation franchit allègrement les frontières.
Car l’expérience apporte la révélation d’une culture rentable qui, pour un même espace, promet un revenu bien supérieur aux autres. De quoi séduire tout Ardennais digne de ce nom.

musee_semois_tabac_etabli

Le soleil et la chaleur

Et les amateurs d’herbe à Nicot. Ceux-ci découvrent en effet de subtils arômes, au sujet desquels nous cédons bien volontiers la parole à Cédric Malvetti, qui parle d’or : « Avant tout le climat, le tabac c’est comme le raisin : c’est le soleil et la chaleur qui font un bon cru ».  Bon soyons francs, la Vallée de la Semois n’est pas une côté d’Azur mais le tabac y trouve néanmoins une température appréciable et un abri idéal. (…) le profond sillon creusé par la Semois le met à l’abri des violences atmosphériques du plateau voisin : un véritable rempart de collines et de rochers abrupts se dresse au nord, tandis que les terres s’étalent en plein soleil. (…).
Maintenant il ne faut pas que cette chaleur soit sécheresse ! Le tabac est vraiment un grand buveur et demande aussi une bonne humidité. En Semois il fait très humide et l’humidité du sol est en plus complétée par celle de l’air : les fameux brouillards de la Semois aussi célèbre que ceux de Londres étendent sur la vallée une chape protectrice sous laquelle le tabac jouit d’une tiédeur moelleuse et fraîche qui fait ses délices. Est-ce que ça ne ressemble pas un peu à la douceur idyllique et mystérieuse du matin dans la vallée qui s’exhale d’une bouffée de Semois ?

musee_semois_tabac_machine

Martin, Couvert, Manil…?

Cela étant, les dernières décennies du XXème siècle ont pourtant bien failli être fatales au  « Semois ». De nos jours, il ne subsiste guère que quelques planteurs, et trois fabricants de cigares et de tabacs pour la pipe : Joseph Martin à Alle, Jean-Pol Couvert et Vincent Manil, à Corbion.
C’est dans leurs gammes de produits, et là seulement, que vous retrouverez « Le » Semois qui, pour mémoire, ne jouit d’aucune appellation contrôlée. Celui dont les arômes, avant l’avènement des toussotements et autres regards assassins obligatoires, réveillaient autour de vous les souvenirs heureux des promenades avec l’aïeul. C’est sans doute toujours la cas, mais…
Soit. Les temps changent. Et avec eux, les moeurs. Reste que c’est en bourrant avec art un « fourneau Semois » que je vous convie à découvrir ce musée où vous apprendrez tout ce que vous pouvez souhaiter savoir au sujet du produit emblématique d’une vallée sympathique entre toutes, où les séchoirs géométrisent l’espace en racontant des histoires de fraudeurs.
Et, ma foi, si vous comptez vous aussi parmi les odieux toxicomanes étonnés de n’être pas encore contraints de s’annoncer à grand renfort de crécelle, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

musee_semois_tabac_facade

 

 

 

 

Musée du Tabac,
chez Vincent Manil,
rue du Tambour, 10
6838 Corbion-sur-Semois.

Visites sur rendez-vous :
+32 (0)61/46.81.29

tabacmanil@skynet.be
www.tabac-semois.com

 

 

 

 


 

Galerie


 

Où est Corbion

rur du tambour corbion

Dormir, manger, bouger en Ardenne

L’Ardenne couvre en Belgique, la province du Luxembourg, le sud et l’est de la province de Liège et le sud de la province de Namur. En France elle s’inscrit dans le département des Ardennes. Elle se prolonge au Grand-Duché de Luxembourg sur la province du nord, l’Oesling.

Vous trouverez sur les sites ci-dessous toutes les adresses afin de passer un bon séjour touristique en Ardenne.

Le site officiel du tourisme dans les Cantons de l'Est
Le site officiel du tourisme en province de Liège

Le site officiel du tourisme en province de Liège

Le site officiel du tourisme en province de Namur

Le site officiel du tourisme en province de Namur

Le site officiel du tourisme en Ardenne française

Le site officiel du tourisme en Ardennes française

Le site officiel du tourisme en Ardennes luxembourgeoises