Promenade autour de la Baraque de Fraiture

C’est une courte balade à partir du parking de la Baraque de Fraiture. Elle traverse le village de Fraiture et contourne la piste de ski bien connue, en mai cependant, si les établissements horéca du carrefour de la Baraque sont forts fréquentés, nous ne rencontrons pas un chat durant la promenade. C’est à proximité de cette sculpture crée par Aéro Design que nous avons laissé la voiture. L’oeuvre métallique représente un marcheur, un skieur et un cycliste. Histoire de rappeler que le site est propice aux joies du sport.

carte_promenade_vielsalm

La carte, toujours utile peut être obtenue à la Maison du Tourisme du Pays de Salm.

www.vielsalm-gouvy.be/

Tél.: 0032 (0) 80 21 50 52

Suivre ce fléchage:

Petite promenade digestive, ou apéritive avant un repas dans un des établissements horéca établis au carrefour de la Baraque de Fraiture. La balade renseignée sur la cartes du Syndicat d’initiative renseigne un peu moins de 5km. Nous l’avons faite un peu plus longue (7 à 8 km). Les antennes militaires et civile implantées sur la deuxième « montagne » de Belgique sont un bon repère visuel.

1-
Le premier tronçon nous emmène en descente douce vers le village de Fraiture, en contrebas du carrefour de « la Baraque ». Les poteaux en béton – qui portent les câbles de télédistribution à mon avis – seraient avantageusement remplacés par des poteaux en bois. D’ailleurs ils sont en fin de vie. Les genêts explosent de couleurs, tout est jaune en ce printemps.

2-

Un large paysage se découvre sous un ciel très bleu (aujourd’hui). Un ou l’autre petit nuage semblent également se balader. Un rangée d’épicéas torturés par le vent borde les pâtures à notre droite. Pour rompre avec le jaune des genêts, voici quelques touffes de Véronique petit-chêne (Veronica chamaedrys) sur le bord du chemin.

3-

Très vite, nous arrivons dans le village de Fraiture. Nous sommes accueillis par une petite aire de repos à l’ombre d’un vieux hêtre qui porte une statuette de la Vierge. Une grande croix de bois tient compagnie à la Vierge. Le ciel est toujours aussi bleu, aussi bleu que les menuiseries de la première maison du village, joliment entretenue par ailleurs.

4-

Nous descendons le village par la gauche de l’aire de repos, et faisons un petit crochet pour photographier le curieux clocher de l’église Saint Hilaire. A quelques pas de l’église, les habitants ont édifié un petit monument en forme de chapelle en 2015. Ceci en hommage au GI Albert Duffer qui fut abattu à cet endroit durant la Bataille des Ardennes en 1945.
Le village est extrêmement paisible en ce dimanche de printemps. Il est en retrait de toute route fréquentée, ne passent à Fraiture que les gens qui viennent à Fraiture. S’y trouve cependant un certain nombres de maisons de vacances, et il nous faut bien avouer avoir trouvé quelque goûts architecturaux un peu discutables. Les plus beaux bâtiments sont ceux auxquels on n’a pas encore touché,… ou pas trop.

5-

Nous quittons le village en suivant toujours le balisage jaune. Nous croisons la « trûtcthette » aménagée il y a bien longtemps afin que les fermiers remplissent leurs tonneaux d’eau pour abreuver les bêtes en pâture. La « trûtchette » est juste en face de la station d’épuration du village. On vous épargne la vue de cette installation technique, ce n’est pas très photogénique.

C’est 30 mètres plus loin que la promenade de 5 kilomètres monte vers la gauche suivant la balise placée sur un tronc d’épicéa. Nous prenons à droite pour prolonger un peu le plaisir.

6
Cette énorme citerne en tôle est récente par sa part. C’est une citerne à lisier qui ne dégage aucune odeur, rassurez-vous. Les agriculteurs sont obligés de s’équiper d’une capacité de stockage qui permet de ne pas épandre en hiver sur sol gelé ou couvert de neige.

Un peu plus loin, l’aubépine aussi est en fleurs. Dans l’enclos, traîne un seau abandonné qui sert sans-doute à attirer les vaches ou les veaux que le fermier veut isoler du troupeau.

Et à cette fourche, nous prenons de nouveau à droite.

7

Une grande prairie avec un troupeau de moutons, troupeau un peu hétéroclite. Un panneau indique que les moutons sont gardés par des chiens, je ne les ai pas vus. Le panneau explique que les chiens préservent les moutons des attaques de chiens errants ou … des loups. Nous avons manifestement affaire à un berger prévoyant qui anticipe le retour de ce célèbre prédateur en Ardenne.
En lisant ce panneau, j’ai l’attention attirée par un vrombissement important. Peut-être est-ce l’appareil de secours héliporté qui circule souvent dans la région. Surprise en levant les yeux, un gros avion vole assez bas et il n’est pas seul, il est accompagné de deux chasseurs d’escorte. J’y suis, nous sommes le 25 mai 2017, c’est Air Force One avec Trump à son bord qui quitte la Belgique après sa visite officielle à l’Otan. J’ai une pensée pour les pilotes d’escorte qui auraient la mission (au cas échéant) d’interposer leur appareil entre Air Force One et un missile ou une roquette. Pour Trump, vous vous rendez-compte, courageux les gars.

8-

Bref, revenons à nos moutons. Nous sommes derrière le village de Fraiture. Derrière nous, les antennes le l’ex base militaire de la Baraque de Fraiture sont un bon repère, c’est là que je dois arriver au final.

9

Après 700 ou 800 mètres, nous allons « sortir » de la carte, nous revenons donc donc sur nos pas, à cette fourche près des moutons et prenons cette fois la voie de gauche. Elle conduit, en montant légèrement, le long de la clôture des moutons pour arriver dans un large chemin forestier. C’est incroyable en Ardenne, alors qu’il fait si sec en ce printemps, on trouve encore des flaques d’eau.
Nous suivons ces flèches de toutes les couleurs, elles servent en hiver à orienter les skieurs de fond qui circulent au départ de la piste de ski. Nous empruntons un chemin enherbé qui nous ramènera à la piste de ski, complètement déserte en mai.

10

Et là…

Il m’observe un peu,  je parie qu’il m’aurait imité s’il avait eu un appareil photo. Puis il disparaît, sans se montrer trop pressé.

Lire l’article sur le chevreuil

11

Tiens, revoici nos balises. En effet, un peu plus loin l’antenne militaire se détache des cimes. Elle est le long de la grand-route Baraque-Manhay, juste en face de l’entrée de la piste de ski. De là, 200 mètres le long de la route pour rejoindre ma voiture. Cette autre antenne, la plus visible, est plantée au beau milieu du site de la Baraque.  Ce n’est pas le monument le plus joli de l’endroit, nous sommes d’accord. Elle sert de relais à la RTBF  (la Télé francophone de Belgique). 

12

Nous voilà rendus, le marcheur, le cycliste … et ma voiture m’attendent.

A bientôt.

Suivez et intégrez la carte de la balade dans votre portable.

Vielsalm




Lierneux