Anna, la Dame d’Amcômont | Lierneux

11 Avr, 16 | Contes et légendes

Le corps d’Anna de Contreras, née Villabrun du côté de Perpignan, repose sous l’humus, entre Lierneux et Bodeux. A-t-elle réellement été la maîtresse de Léopold II ? Peu importe. Car elle est devenue la Dame d’Amcômont.

Anna, la dame_amcom_01Il est d’étranges rencontres, en forêt d’Ardenne. Fortuites et émouvantes. Ainsi, ce matin-la, les sangliers venaient à peine de rentrer au fourré lorsque, parcourant la pessière à la recherche d’une bonne fricassée de girolles, mon attention fut attirée par une forme insolite en lisière de chemin. Rien de bien précis, mais rien de très naturel en ces lieux.

La suite n’allait pas manquer d’intriguer. Car ce que j’avais pris tout d’abord pour une simple croix commémorative se révéla être une tombe. Seule, là, en pleine forêt ; et dont l’épitaphe disait  :

ICI REPOSE MD
ANNA VILLABRUN
EPOUSE D’ALEXANDRE
DE CONTRERAS
NÉE À PERPIGNAN – FRANCE .
LE 31 JANVIER 1815 ET MORTE À
SON CHATEAU D’AMCOMONT
LIERNEUX . LE 11 OCTOBRE 1896
DANS SA 82 E ANNÉE.

Anna, la dame_amcom_02

Qui étiez-vous, Anna ? Quelle pouvait bien être la raison de votre présence posthume en cet endroit désert, non loin, il est vrai, du château d’Amcômont ?

 

ANNA DE CONTRERAS

Car votre vie et votre mort baignent dans cette brume où l’Ardenne se plaît à mûrir les légendes.

Née dans le Sud d’une France qui va bientôt connaître la chute de l’Aigle, vous épousez Alexandre de Contreras. Lequel, issu d’une vieille noblesse espagnole, fait construire le château d’Amcômont dans ce pays où Léopold Louis Philippe Marie Victor de Saxe, prince de Belgique, duc de Saxe, prince de Saxe-Cobourg-Gotha* et duc de Brabant ne va pas tarder à succéder à son père en tant que Léopold II, roi des Belges.

Anna, la dame_amcom_03Comtesse, vous serez dame d’honneur de son épouse, Marie-Henriette de Habsbourg-Lorraine, archiduchesse d’Autriche, qui réside alors à Spa, où elle mourra le 19 septembre 1902.

Un sacré fusil, ce Léopold ! Dont la vie amoureuse un rien mouvementée n’est un secret pour personne. De vingt ans votre cadet, il est plutôt bel homme, et vous avez du charme. Il n’en faut pas davantage pour qu’une rumeur locale encore vivace prête quelque sang royal à ce fils qui – hasard ou nécéssité – se mettra en tête de porter la même barbe que ledit Léopold.

Légende ? Vous seule savez. Et faut-il y voir la genèse du conflit avéré entre vous-même et le curé d’Odrimont ? Celui-ci était-il du genre « petit saint besogneux » cher à Brassens, frappant la pêcheresse d’anathème ? Votre différend était-il de toute autre nature, profane ou spirituelle?

LA DAME D’AMCÔMONT

Toujours est-il que votre fils vous aimait, qu’il lui interdira l’accès au château lorsque vous tomberez malade, et que l’inhumation canonique vous sera refusée.

C’est donc à quelques centaines de mètres de votre demeure que vous serez couchée dans cette terre d’Ardenne qui en a vu d’autres, et sait se faire douce à ceux qui ont souffert. À ceux qui ont vécu, et qu’on ne juge pas quand on n’a rien osé.

Tout était calme, serein : vous deviez aimer cet endroit, pour y vouloir reposer. Vous étiez tout autour. Dans le chant des oiseaux, le murmure du vent ;Anna, la dame_amcom_04 le nuage qui permit à mes yeux fatigués de déchiffrer les mots inscrits en épitaphe.

Je vous voyais alors avançant dans l’allée vers quelque rendez-vous avec quel souvenir, quel ami, quel amant ; quelle osmose peut-être avec quelle déesse issue de ce terroir où l’Univers frémit. Rêveuse, vous saviez. Et vous m’avez souri.

Qu’importent dans les livres les généalogies ; la science des pédants qui ne croient plus aux fées ; ce qui passe pour vrai et n’est qu’une illusion : notre rencontre fut bien plus que tout çela, dans un rai de soleil et de temps suspendu.

Vous resterez pour moi la Dame d’Amcômont, et j’irai vous revoir, et nous nous aimerons.

Ecrit par : Patrick Germain /2007

Anna, la dame_amcom_05
Note :
*Un patronyme qui, soit dit en passant et contrairement à ce que pensent nombre de Belges même, n’est plus celui de la famille royale depuis 1920 : à partir de cette époque, elle prend le nom de « de Belgique-van België-von Belgien » selon l’une des trois langues officielles du Royaume. TOPOGRAPHIE // La tombe se situe entre le château d’Amcômont et le monument érigé à la mémoire des démineurs ; quelques 300 mètres en amont de ce dernier, un chemin forestier traverse la route esphaltée, sur lequel vient se greffer un sentier marqué par un gros bloc de roche. À partir de là, à vous de chercher. Cheminez léger, et – ça va sans dire – respectez les lieux : la Dame d’Amcômont vous guidera, si elle le souhaite. Apportez-lui donc quelques fleurs, elle adore ça.
Source :
•    Mes plus vifs remerciements à Joëlle Sevrin et à Mme Christine Gendebien

 


 

Où est Amcômont

Amcômont

Lierneux



Vielsalm




Dormir, manger, bouger en Ardenne

L’Ardenne couvre en Belgique, la province du Luxembourg, le sud et l’est de la province de Liège et le sud de la province de Namur. En France elle s’inscrit dans le département des Ardennes. Elle se prolonge au Grand-Duché de Luxembourg sur la province du nord, l’Oesling.

Vous trouverez sur les sites ci-dessous toutes les adresses afin de passer un bon séjour touristique en Ardenne.

Le site officiel du tourisme en Luxembourg belge
Le site officiel du tourisme dans les Cantons de l'Est
Le site officiel du tourisme dans les Cantons de l'Est
Le site officiel du tourisme en province de Liège
Le site officiel du tourisme en province de Liège
Le site officiel du tourisme en province de Namur
Le site officiel du tourisme en province de Namur
Le site officiel du tourisme en Ardenne française
Le site officiel du tourisme en Ardennes française
Le site officiel du tourisme en Ardennes luxembourgeoises